phares logo

Maan en zon
  • Titre original Maan en zon (Atlas Contact, 2015).
Stefan Brijs

Stefan Brijs (1969) s’est imposé comme l’un des géants de la scène littéraire flamande. Il vit aujourd’hui en Espagne. Son roman, Le Faiseur d’anges, a été couronné par le Prix des lecteurs des Littératures européennes de Cognac, 2010 et le Prix littéraire des lycéens de l’Euregio, 2011. Courrier des tranchés, salué par la critique, a figuré sur la liste du Fémina étranger.

Stefan Brijs

Taxi Curaçao

Une île, trois générations, un conte sur la perte de l’innocence.

  • Traduit par Daniel Cunin
  • Maison d’édition Héloïse d’Ormesson
  • Date de parution Août 2018

Curaçao, 1961. Un matin de septembre, Max, douze ans, monte dans le taxi de son père, Roy Tromp, qui le conduit au cours du frère Daniel originaire des Antilles. Max est un élève doué qui rêve de devenir professeur. Le frère Daniel est prêt à tout faire pour l’y aider, mais la maladie du père et les émeutes ouvrières de 1969 mettent fin à ses rêves. Max doit travailler et devient lui aussi chauffeur de taxi.

À quarante ans, Max devient père à son tour, d’un petit garçon, Sonny et son propre père est devenu impotent, vit dans un établissement de soins. Max quitte Curaçao pour la première fois de sa vie et arrive aux Pays-Bas, un peu par hasard, et va peut-être s’y installer définitivement.

Au cours d’une nuit blanche, pendant l’été 2001, le frère Daniel se remémore les liens qu’il entretenait avec la famille Tromp et tandis qu’il attend des nouvelles de Max, il raconte l’histoire au moment où tout a capoté. Il relate leurs vies avec la précision d’un biographe. Il connaît les difficultés des habitants de l’île puisqu’il est l’un d’eux.

Lors de séminaires aux Pays-Bas, il a lui-même goûté à l’idéal de progrès que poursuivent les blancs. Il se sent partagé entre l’espoir d’avancées sociales et le désespoir face à la pauvreté structurelle de son pays. Au cours d’un long monologue, il en fait le récit. Exact, précis et parfois étonnamment lyrique.

Dans Taxi Curaçao, Stefan Brijs suscite l’empathie pour les Antillais, il donne la parole à trois générations qui rêvent d’une vie meilleure. Avec pour arrière-fond, une communauté prise entre les traditions et le changement, entre le passé et le présent, Taxi Curaçao est une saga familiale ayant pour thèmes la pauvreté, l’honneur et la trahison. Ce roman va bien au-delà de l’histoire d’un père et de son fils, il raconte avec acuité, la lutte, sur plusieurs générations, d’un peuple colonisé. Brijs a l’art de ramener la souffrance de tout un peuple à celle des individus.

Dans ce livre Stefan Brijs explore la fascinante dualité du mensonge en tant de guerre. Astrid Eliard, Le Figaro littéraire

Ses romans font la part belle à l’humanité. Daniel Martin, Centre France