phares logo

Het boek
  • Titre original Het boek (Querido, 2017).
Marije Tolman & Ronald Tolman

Les albums de Marije Tolman (1976) ont été publiés dans plus de dix pays. De boomhut (The Tree House), qu’elle a réalisé avec son père, Ronald Tolman, a reçu le Bologna Ragazzi Award 2010. De boomhut a été nominé pour le Gouden Uil Jeugdliteratuurprijs, a été récompensé par le Gouden Penseel (pour l’album jeunesse le mieux illustré de l’année) et a remporté le Troisdorfer Bilderbuchpreis 2011.

Ronald Tolman (1948) est sculpteur et graphiste. Il s’inspire du quotidien, mais également de ses illustres prédécesseurs, et recherche les liens entre le passé, le présent et l’avenir.

Marije Tolman & Ronald Tolman

Le livre

Un merveilleux album sur l’apprentissage de la lecture et sa magie.

  • Maison d’édition La Joie de Lire
  • Date de parution Septembre 2018

C’est un voyage en Argentine qui a inspiré à Marije et Ronald Tolman ce bel hymne à la lecture. Dans Le livre, Ronald Tolman exécute de magnifiques gravures qui offrent un décor auquel Marije ajoute des dessins d’animaux dans un style inimitable et d’une grande subtilité.

Un éléphant se perd dans un livre qui l’emmène, lui et le lecteur, dans des mondes très différents les uns des autres. Une ville baignée de soleil, un pays rude couvert de glace, habité par des panthères noires, des échassiers, des lions, des tortues de mer et bien d’autres animaux encore qui surprennent et stimulent l’imagination. Cet album entraîne le lecteur dans toutes sortes d’aventures, mais c’est également un régal pour les yeux, pour petits et grands. Le livre est un hymne à la lecture, à la magie de l’imagination.

Marije Tolman explique dans un interview que son père a réalisé le fond, le décor, et qu’elle a dessiné les animaux. « Dans les gravures au ‘verni mou’, technique utilisée ici, la feuille de papier est appliquée sur une plaque de cuivre chauffée. Le dessin, d’une ville par exemple, est reproduit sur le papier. Lorsque la feuille est délicatement retirée, il apparaît sur le cuivre blanc. Les lignes sont ensuite mordues en trempant la plaque dans un bain de chlorure ferrique. Sous les cylindres de métal de la presse, le papier est pressé et conserve un peu d’huile. Le papier une fois séché et la fine pellicule d’huile offrent une base idéale pour ma technique de dessin : de fines lignes d’encre, de la peinture à l’eau et de la gouache. »

Les Tolman se complètent merveilleusement bien : le sens des couleurs et les fines lignes de Ronald, les dessins de Marije dans le paysage. Standaard der Letteren