phares logo

Dit is mijn hof
  • Titre original Dit is mijn hof (De Bezige Bij, 2015).
Chris De Stoop

Chris de Stoop (1958) est auteur et journaliste à l’hebdomadaire flamand Knack. Il a reçu le Prix De Gouden Uil Publiekprijs en 2004 pour son livre Ze kwamen uit het oosten (Elles venaient de l’est). En 2010, il a écrit La guerre sainte de Muriel sur les premiers djihadistes à partir pour la Syrie et l’Iraq. Avec Elles sont si gentilles, Monsieur, il a été le premier à écrire l’histoire du trafic international des femmes, une bombe qui a causé une grande commotion aussi bien en Belgique qu’à l’étranger.

Chris De Stoop

Ceci est ma ferme

Une réflexion personnelle sur un paysage disparu.

  • Traduit par Micheline Goche
  • Maison d’édition Christian Bourgois
  • Date de parution Septembre 2018

Le polder Hedwige, la plus célèbre étendue de terre belge réquisitionnée, va être de nouveau sous les eaux, quoi qu’il arrive. Il est devenu le symbole des anciennes terres agricoles forcées de laisser la place à de nouvelles réserves naturelles. Rien ne peut toucher davantage la population locale.

Chris de Stoop, fils de fermier de la région, retourne à la ferme de ses parents, soudainement inoccupée. Il regarde autour de lui les pay- sages qui ont changé. Il est le genre d’homme à être ravi par une belle vache, ou à se faire lyrique à propos d’un sillon fraîchement creusé. Il se remémore la vie agricole qui a fait du paysage ce qu’il a été depuis un millénaire.

La disparition des fermiers est un phénomène européen, mais nulle part on ressent la même détresse qu’ici. De Stoop regarde les bulldozers avancer, démolissant de vieilles fermes centenaires, pour créer une « nouvelle nature » en compensation de l’expansion industrielle.

Mais Chris de Stoop ne fait pas qu’opposer une description émouvante du paysage à la création de nature « nouvelle », qui éradique la nature modelée par l’agriculture ; ce livre est aussi une critique des quotas et des changements d’échelle imposés par la politique agricole européenne, des effets de la mondialisation sur une petite exploitation agricole et des tracas administratifs qui empoisonnent la vie des petits fermiers.

Avec Ceci est ma ferme, Chris de Stoop, grand spécialiste du journalisme d’investigation, signe le plus personnel des livres de non fiction qu’il ait écrit à ce jour. Il décrit la vie de la ferme, ancienne et actuelle, on apprend que son frère, qui avait repris la ferme familiale à la mort de son père, met fin à ses jours, après un long combat contre la faillite, on voit comment De Stoop s’occupe de sa vieille mère sénile tout en essayant de maintenir la ferme en vie. Ceci est ma ferme est aussi un livre sur la séparation et la perte, non seulement du paysage, mais aussi de la famille, du passé et de la ferme.

Ceci est ma ferme est un requiem très délicat, soigneusement composé et agrémenté de descriptions langoureuses, qui force le respect par la simplicité avec laquelle il traite la disparition. Pour Ceci est ma ferme, Chris de Stoop a reçu le prix Confituur Boekhandelsprijs, un prix décerné par les librairies indépendantes flamandes.

Un livre déconcertant, important et humble. David van Reybrouck