phares logo

Mens, dier, ding
  • Titre original Mens, dier, ding (De Bezige Bij, 2014).
Alfred Schaffer

Alfred Schaffer (1973), a grandi à La Haye. Il est un des poètes néerlandais les plus talentueux de sa génération a débuté en 2000 avec le recueil Zijn opkomst in de voorstad. Son second livre, Dwaalgasten (2002) a été nominé pour le prestigieux Prix VSB. Il a publié ensuite Geen hand voor ogen (2004), Schuim (2006) and Kooi (2008).

Après avoir obtenu le Jo Peters poetry prize pour son premier recueil, il a été nominé pour le Prix C. Buddingh et a remporté le Prix Hugues C. Pernath, le Ida Gerhardt poetry prize et le Prix Jan Campert.

Alfred Schaffer

Homme, bête, chose

Une réflexion personnelle sur un paysage disparu.

  • Traduit par Pierre-Marie Finkelstein
  • Maison d’édition Caractères
  • Date de parution Mai 2018

Alfred Schaffer a découvert le roi Zoulou Shaka à travers une série télévisée néerlandaise qui diffusa dix épisodes d’un feuilleton

Sud-Africain Shaka Zulu. Il avait alors treize ans et ignorait tout de l’Afrique du Sud. C’est, entouré de ses parents, père néerlandais blanc et mère noire arubaine, qu’il fit la connaissance de ce personnage de l’Histoire Africaine, devenu légendaire. Ce chef zoulou, conquérant, guerrier expansionniste démesuré dans sa folie des grandeurs, et également dans sa sexualité tout aussi légendaire, devait poursuivre l’adolescent qui, devenu adulte, universitaire et poète reconnu, en a fait le thème de ce livre : Homme, bête, chose.

Pas de narration, si ce n’est l’aller-retour entre le présent Sud- Africain et le passé du personnage zoulou. Le talent d’écriture du poète construit l’architecture d’un livre biseauté de facettes entre mythe et réalité autour de l’évocation de ce personnage démesuré, légendaire et mythique, Shaka Zoulou, qui a marqué une grande partie de l’Histoire Sud-Africaine du XIXe siècle. Ce livre salué par la critique a été couronné par trois prix littéraires. C’est le premier ouvrage du poète Alfred Schaffer publié en français.

En 1996, Schaffer est allé s’installer à Cape Town, en Afrique du Sud où il a poursuivi ses études et rencontré son épouse. De retour aux Pays-Bas en 2005, il a travaillé comme éditeur avant de repartir en Afrique du Sud en 2011. Il est actuellement chargé de cours à la Stellenbosch University.

Que la lance de Chaka est épuisée tout le monde s’en doute déjà, que la garantie a expiré.

(...)

Chaka qui fait la vaisselle, qui arrose les plantes.

Qui se brosse les dents, cherche de la monnaie chez le marchand de journaux pour s’acheter un paquet de Camel Light.

Qui zappe sans but sur le canapé.

Chaka qui fait la queue pour un visa – ça c’est déjà plus intéressant.

Schaffer montre la bestialité de l’homme et combien une vie humaine peut-être insignifiante. Il le fait avec humour, avec tendresse et finesse. Trouw

Ce livre est un événement dans le monde de la poésie. NRC Handelsblad