phares logo

Kom hier dat ik u kus
  • Titre original Kom hier dat ik u kus (Prometheus, 2014).
    Exemplaires vendus 330.000.
Griet Op de Beeck

Griet Op de Beeck (1973) a fait ses débuts en 2013 avec Bien des ciels au-dessus du septième (traduction française, éd. Héloïse d’Ormesson, 2017). Ce livre a bénéficié d’excellentes critiques et a obtenu le Bronzen Uil (Prix Hibou de Bronze). Comme son premier roman, le deuxième s’est vendu à plus de 250.000 exemplaires. En 2017, les deux livres ont été adaptés au cinéma. Dans le recueil d’histoires courtes Gij nu (A toi maintenant, 2017), les quinze personnages principaux ont en commun d’avoir vécu un tournant décisif qui les a propulsés en avant.

Griet Op de Beeck

Viens par ici que je t’embrasse

Une histoire universelle qui pose la question de ce qui fait de nous ce que nous sommes.

  • Traduit par Isabelle Rosselin
  • Maison d’édition Editions Héloïse d’Ormesson
  • Date de parution Mai 2018

Bien des ciels au-dessus du septième le premier roman de Griet Op de Beeck constitue, avec plus de 300.000 exemplaires vendus, un beau début pour sa carrière d’écrivaine. Le livre a également été adapté au cinéma. « Un roman sincère qui raconte comment les gens se débrouillent et cherchent leur voie », a écrit un critique littéraire. Cela s’applique également à Mona dans Viens par ici que je t’embrasse.

En trois phases, Mona raconte sa vie et les rapports qu’en- tretiennent les membres de sa famille. Mona et son frère cadet, Alexandre, grandissent aux côtés d’adultes instables. Leur mère les éduque d’une main de fer, tandis que le père détourne les yeux et se réfugie dans son cabinet dentaire. Quand un soir, ses parents ont un accident de voiture et que sa mère meurt, Mona ne verse pas une larme. Son père n’est pas accablé de chagrin non plus. Marie prend la place de la mère, mais sa personnalité fragile ne constitue pas une base solide pour un nid chaleureux. Les enfants sont systématiquement rendus responsables de tout et de rien. Cette situation marquera Mona pour la vie.

Manquant d’assurance, soucieuse, la jeune fille devient une adulte prudente qui laisse aux autres le soin de choisir à sa place. À 24 ans, devenue dramaturge, Mona plonge dans le milieu artistique et se lance dans une relation amoureuse avec un écrivain de renom, Louis. Elle s’agrippe à lui comme à une bouée de sauvetage et, ce faisant, perd de vue son propre bonheur.

Affronter une belle-mère inquiète et à un metteur en scène célèbre, qu’elle assiste en tant qu’experte en théâtre, mener sa relation avec Louis, tout cela rime difficilement avec sa peur de l’engagement et son manque d’assurance. Jusqu’au moment où elle découvre à quel point son père a souffert de choix et de sacrifices mal réfléchis. Comme habitée d’une nouvelle force, elle tire les conclusions de ce constat.

Une dizaine d’années plus tard, son père tombe gravement malade. Cette situation crée à nouveau des liens d’interdépendance au sein de la famille, ce qui ne sera pas sans conséquences.

Viens par ici que je t’embrasse explore le terrain flou entre responsa- bilité individuelle et culpabilité, ainsi que les liens entre secrets et solitude. Il offre un portrait kaléidoscopique d’une femme qui porte le poids d’une jeunesse passée dans un contexte familial dysfonctionnel.

Un livre captivant et plein d’émotions non explicitées. Cutting Edge

Les personnages sont crédibles et proches de nous. De Standaard